L’accouchement approche à grands pas. Comment avez-vous vécu ces derniers mois?

Le fait d’être enceinte m’a fait repasser par plein de souvenirs d’enfance. Ma maman a disparu quand j’avais 18 ans. Ce sont donc des moments très forts dont je me souviens avec une certaine nostalgie.

Je sens aussi que j’ai une responsabilité supplémentaire et que ma vie a pris de la valeur, car mon enfant compte sur moi.

C’est votre premier enfant. J’imagine que vous deviez avoir de nombreuses questions…

Naturellement! J’en ai tous les jours des milliers en fait (elle éclate de rire). Surtout que je suis la première de mon groupe de copines à vivre ça...

Ma vie a pris de la valeur, car mon enfant compte sur moi

Heureusement, le docteur, le personnel de la clinique ou les sages-femmes répondent à toutes mes interrogations. Le soir, quand je suis seule avec mon mari, on évite d’aller sur les forums.

C’est flippant pour rien. Ce qu’il faut avoir en tête, je crois, c’est que chaque grossesse est différente et que tout est à peu près normal.

Vous arrivez dans la dernière ligne droite avant d’accueillir bébé. Tout est prêt?

On a été bien aidé par la clinique qui nous a fourni des listes, mais il y avait beaucoup de choses à préparer ou acheter. Des trucs que je n’imaginais même pas.

C’est bien simple, je crois que ce qui est dans la chambre de bébé est plus cher que tout ce qu’il y a dans le reste de l’appartement (nouvel éclat de rire).

Quels sont les produits qui vous ont surprise justement?

Je pourrais vous parler des produits d’allaitement, mais ce n’est pas trop glamour. Donc, je préfère vous parler de cette «tétine grignoteuse» que j’ai découverte.

Elle est super bien pensée puisqu’on peut y glisser un fruit et le bébé peut ainsi déguster un jus de fruit et quelques morceaux en tétant sa lolette.  

Maintenant, comment voyez-vous votre vie ces prochaines années?

J’aimerais vraiment pouvoir rapidement retravailler à 100% et assumer mes deux rôles, animatrice radio et maman. Je pense que ça va être possible, mais beaucoup me disent aussi qu’on change radicalement d’état d’esprit après l’accouchement.