C’est dans l’histoire de la Grèce antique que l’on retrouve les premières traces de l’utilisation des champs magnétiques dans la médecine. C’est alors en se servant de pierres naturellement magnétiques que les médecins pouvaient, notamment, soulager certaines douleurs ou évacuer des toxiques qui avaient été ingérés. Plus tard, au Moyen-Age, on utilisait même la magnétothérapie pour désinfecter les plaies. Aujourd’hui, les scientifiques sont divisés sur le fonctionnement de cette méthode, mais la plupart reconnaissent des résultats entre autres dans ses propriétés de cicatrisation. De même, elle permettrait la stimulation de la circulation sanguine. C’est précisément pour cette vertu qu’il est possible d’utiliser la magnétothérapie afin de diminuer les désagréments inévitables de la ménopause. Cette période est sans pitié sur l’état psychologique des femmes qui ressentent, entre autres, des sautes d’humeur, des états dépressifs, une nervosité constante, un état d’épuisement et une difficulté à s’endormir. Aussi, en agissant sur une partie du système nerveux, les aimants permettraient de retrouver un état plus proche de l’équilibre psychique. Enfin, selon certains témoignages qui ne sont pas corroborés scientifiquement, ils auraient une action efficace sur la perte de poids, le renforcement musculaire de la vessie ou le traitement des infections urinaires.

Agir sur le fer dans le sang

Selon le chimiste et physicien américain Linus Pauling, Prix Nobel en 1954, le fer contenu dans le sang transporterait l’oxygène dans notre organisme. Il y jouerait donc un rôle essentiel dans le fonctionnement de notre métabolisme. De plus, lorsque ce minéral est magnétisé, il transmettrait aux cellules du corps une poussée d’énergie qui aurait des effets bénéfiques sur leur fonctionnement. Par conséquent, une activation ciblée sur le bas du ventre d’une femme en période de ménopause permettrait d’atténuer une partie des symptômes. Tout cela sans risquer des effets secondaires. Les seules contre-indications à l’utilisation de la magnétothérapie sont le fait d’être enceinte ou d’être équipé d’un appareil électrique qui assiste le cœur.

Plusieurs aimants thérapeutiques

Les aimants présents sur le marché se classent en deux grandes catégories. D’une part, on trouve les aimants statiques, plus généralement appelés aimants permanents, qui ont un champ magnétique stable et d’autre part les aimants pulsés qui développent un champ magnétique variable. Ces derniers doivent être branchés sur une source électrique et sont surtout utilisés dans les cabinets médicaux sous la surveillance d’un professionnel de santé. Dans le cas de la ménopause, de petits aimants statiques peuvent être apposés sans peine durant une longue période. Ensuite, l’effet bénéfique des aimants dépendra de notre propre sensibilité aux champs électromagnétiques. C’est du moins ce qu’expliquent certains spécialistes pour répondre à la question de l’efficacité. Par conséquent, seule l’expérience personnelle permettra de savoir si la magnétothérapie est utile ou non dans son cas.