Il fallait y penser! Longtemps réservé aux femmes, le maquillage permanent se met enfin au service de nos homologues masculins. Pour lutter contre la calvitie, Daisy de Iaco, dermographe, pionnière en Suisse dans le domaine du maquillage permanent et reconstructif, a mis au point une technique innovante: la Tricopigmentation. Cette technique s’adresse aux hommes souffrant de calvitie profonde ou partielle ou encore à ceux qui ont subi une greffe de cheveux et qui souhaiteraient camoufler une cicatrice basée au bas du crâne ou au sommet de la nuque. 

La technique

La Tricopigmentation est une technique de tatouage paramédicale qui cache les imperfections causées par la perte des cheveux. Le but étant d’obtenir un effet de cheveux rasés ou courts selon chaque cas de calvitie. Les futurs poils sont dessinés avec un pigment de couleur identique aux cheveux naturels. Le résultat, suite à une Tricopigmentation, donne l’impression de points minuscules positionnés de manière régulière et précise sur l’épiderme du crâne. L’apparence finale est celle d’un crâne rasé de près. Cette technique a été notamment testée par le Pr Dr Vincenzo Gambino, chirurgien spécialisé dans la transplantation capillaire, Professeur à l’Université de Florence. Il apporte son soutien et son expérience à Daisy de Iaco dont l’expertise est déjà largement reconnue dans le monde -médical.

Rapide et efficace

L’avantage de la Tricopigmentation, c’est un résultat immédiat en très peu de temps. L’intervention se déroule en deux fois: il faut compter pour les premières séances environ 2 heures selon le cas de chaque patient et selon la zone à traiter, puis la troisième séance est consacrée au peaufinage. Enfin, une séance de contrôle deux mois plus tard et un entretien annuel seront nécessaires.

L’art du geste 

Plus qu’une technique, la Tricopigmentation est un art! Mêlant technologies dernier cri et gestes précis, elle demande une minutie et une expérience acérées dans le domaine de la pigmentation: entre le choix de la couleur du pigment et l’exécution du tatouage, il ne faut rien laisser au hasard. Daisy de Iaco le sait, elle est souvent appelée à la rescousse pour corriger des pigmentations ratées par des praticiens qui s’improvisent dermographes. Alors si vous êtes tenté par la Tricopigmentation, assurez-vous d’abord de ne pas confier votre tête à n’importe qui!