FACT

Contrairement au diabète de type 2, le diabète de type 1 survient le plus souvent dès l’enfance et est dû à un arrêt complet de la sécrétion d’insuline. 

Présumant une infection, Fabienne Pogrielz s’est rendue chez son médecin en décembre 2011. «J’étais toujours très fatiguée, assoiffée et j’avais très souvent envie d’uriner», se souvient-elle. Son médecin a pourtant détecté un diabète de type 2. Cette forme de diabète se caractérise par l’incapacité du pancréas à produire de l’insuline en quantité suffisante, du fait d’une résistance progressive du corps à l’insuline. Selon la gravité de leur cas, les personnes qui en sont atteintes doivent prendre des antidiabétiques oraux de façon régulière, voire s’injecter de l’insuline en plus.

Autosurveillance du diabète: mesurer précisément sa glycémie et agir de façon adéquate 

Les deux types de diabète comptent parmi les maladies chroniques exigeant une gestion personnelle et appropriée par le patient durant toute sa vie. Cette autosurveillance signifie notamment un contrôle régulier de la glycémie et une réaction appropriée: en adaptant la médication, l’alimentation et l’exercice physique ou, si nécessaire, en consultant un médecin ou un service de conseil en diabétologie. Un dysfonctionnement métabolique peut entraîner des troubles médicaux graves: des maladies vasculaires telles que l’athérosclérose, le syndrome du pied diabétique ou l’infarctus, mais aussi des complications neuropathiques ou une rétinopathie. «En tant qu’infirmière, j’ai vu beaucoup de patients avec des symptômes liés à leur diabète. C’est pourquoi mon diagnostic a d’abord été un vrai choc pour moi », explique Fabienne Pogrielz. «Grâce à un mode de vie adapté, un bon suivi médical et notamment grâce à mon lecteur iBGStar qui est fiable, facile à utiliser et, qui tient pour moi un  journal électronique de mes mesures, j’ai appris à maîtriser ma nouvelle vie», déclare Fabienne Pogrielz avec satisfaction. Ultra compact, le lecteur iBGStar se raccorde directement à un iPhone ou à un iPod touch, et ce sans fil, contrairement à son grand frère, le BGStar. Avec l’application gratuite iBGStar Diabetes Manager, quelques effleurements suffisent pour représenter sur l’écran du téléphone des diagrammes et statistiques clairs. Fabienne Pogrielz apprécie énormément ce plus de sécurité et de liberté. Et son médecin profite quant à lui des données qu’elle lui envoie par e-mail la veille de son rendez-vous. En se faisant une idée au préalable du contrôle glycémique de sa patiente, il a plus de temps à lui accorder lors de leur entretien.

Une aide précieuse et fiable, adaptée à tout mode de vie

Egalement atteinte d’un trouble au niveau des vertèbres cervicales, Fabienne Pogrielz doit parfois ingérer de la cortisone, ce qui augmente son taux de glycémie et requiert l’administration d’insuline. Dans cette situation, elle doit mesurer sa glycémie six ou sept fois par jour. Elle en est d’autant plus reconnaissante de pouvoir effectuer ces mesures sans difficultés, même lors d’une sortie ou d’une longue promenade avec son chien, adopté spécialement dans ce but. La technologie de mesure iBGStar permet de prendre en compte l’influence d’éventuels facteurs parasites, tels que la température ambiante actuelle ou des composants sanguins variables, si bien que notre patiente, amoureuse de la nature, peut se fier aux résultats toujours corrects de l’analyse de la glycémie, indépendamment des conditions météorologiques.