Comment fonctionne la reconstruction 3D d’imagerie tirée de la radiologie ?

A partir d’images de radiologie classique, nous modélisons l’ensemble d’une articulation, par exemple. Ainsi, nous pouvons examiner très précisément son fonctionnement si nous la combinons avec une analyse du mouvement de la personne concernée. Cette dernière mesure se fait de la même manière que l’on crée des animations dans le cinéma, en plaçant des capteurs sur les acteurs.

Quel bénéfice pour les patients ?

Il est multiple. D’abord, dans le cas d’une danseuse par exemple, nous pourrons comprendre et anticiper chacune des usures de ses articulations. De cette manière, elle pourra adapter son comportement et les médecins sauront mieux l’accompagner dans les différentes problématiques qu’elle rencontrera. Ensuite, dans le cas des joueurs de tennis entre autres, les radiologues et les orthopédistes sauront mieux identifier les origines d’une douleur chronique ou d’un mal touchant l’ensemble d’une catégorie de sportifs.

Les chirurgiens pourront également avoir recours à votre travail. En quoi leur est-il utile ?

Avant une intervention, il était jusqu’à récemment très difficile pour un chirurgien d’avoir une vision tridimensionnelle de ce qu’il allait trouver et quelle serait l’ampleur de son intervention. Avec une technique d’imagerie 3D, il devient même possible de calculer avec une grande précision de combien de millimètres il faudra raboter telle ou telle partie osseuse d’une articulation afin qu’elle fonctionne à nouveau de manière optimale.  

Quel est l’obstacle à l’utilisation systématique de cette technique dans tous les traitements liés aux articulations ?

Son prix. Du fait de la nouveauté de cette technique, elle est encore trop onéreuse pour être intégrée dans une routine de traitement. Par contre, étant donné qu’elle ne nécessite pas de temps supplémentaire pour le patient et que le corps soignant en tire de nombreux bénéfices, tout laisse à penser qu’elle sera popularisée dans les années à venir. En attendant la recherche en tire déjà des enseignements applicables sur l’ensemble des patients.

Analyse: Mouvement genou, épaule et hanche

Reconstruction 3D épaule avec cartilage (en couleur).