Conseils

  1. L’exposition au soleil entraîne un vieillissement prématuré de la peau.
  2. Lorsque la peau est en bonne santé, il n’est pas forcément nécessaire de la couvrir de toutes sortes de produits.
  3. La fumée atteint de manière importante l’irrigation de la peau et entraine une dégradation très importante de l’épiderme.
  4. La peau doit bénéficier de tous les nutriments nécessaires afin d’éviter des carences qui sont particulièrement visible. 
  5. Garder à l’esprit qu’une belle peau est la preuve d’une bonne santé globale.

Le vieillissement de la peau est fait de réalités imparables. Dès 30 ans, les deux substances collagène et élastine commencent à décroître et cela devient généralement visible dès 40 ans avec l’apparition de ridules puis l’affinement inexorable de la peau. En plus de l’effritement de l’épiderme, il existe un phénomène de relâchement causé par  la perte de graisse et de substance. Ainsi, la peau pend, par exemple, sous le menton et sous les yeux. « La peau est un organe en renouvellement permanent. Tout comme les os, les cellules de la peau meurent et se renouvellent chaque jour. Mais au fur et à mesure que la peau vieillit ou qu’elle est affectée par l’environnement, le renouvellement des cellules de la peau se ralentit, et peut passer à plus de 30 jours », précise Ivan Adam, spécialiste de paradermologie, naturopathie et phytothérapie.

Stimuler l’épiderme

Depuis quelques dizaines d'années, des interventions plus ou moins invasives de peeling ou de dermabrasion sont proposées, promettant une rénovation complète de la peau du visage. « D’autres méthodes fonctionnent en provoquant une inflammation contrôlée de la peau du visage. De cette manière les cellules sont régénérées et la peau gagne en santé et en apparence », explique Ivan Adam. Les méthodes sont nombreuses et possèdent chacune différents avantages ou inconvénients. Cela dit, celles qui sont les moins invasives connaissent le double avantage de ne pas nécessiter d’éviction sociale (on est présentable dès la fin du traitement) et celui de ne pas risquer d’endommager la peau.

Gare au soleil

Les mécanismes d'action des rayonnements ultraviolets sur la peau sont aujourd'hui bien connus. Les rayons du soleil sont composés de particules énergétiques : les photons ; ils ont différentes longueurs d'onde, et parmi eux, les rayons invisibles ultraviolets et infrarouges peuvent plus ou moins pénétrer dans la peau. Ils provoquent, entre autres, l'activation des radicaux libres dans les cellules profondes de la peau. Ces radicaux libres sont toxiques et vont attaquer l'ADN, modifier le fonctionnement de la cellule de la peau ou la tuer. Et Ivan Adam d’ajouter : « Il ne faut pas négliger l’impact de la cigarette sur une peau qui vieillit prématurément. L'inhalation de la fumée de cigarette contracte les vaisseaux sanguins, ce qui réduit le débit d'oxygène et de nutriments essentiels dans les tissus cutanés. Elle se ride donc plus vite et devient fragile. »

Une peau fainéante

« Enfin, il ne faut pas croire que l’humain a besoin de toutes sortes de crèmes pour avoir une peau en bonne santé », conclut Ivan Adam. Selon lui, une utilisation quotidienne de produits hydratants ou couvrants, alors que la peau n’a pas de problématique particulière, aurait plutôt pour effet d’habituer l’épiderme à ne plus subvenir à ses propres besoins et devenir ainsi dépendant d’une hydratation en surface.